Anti inflammatoires naturels

Anti-inflammatoires naturels

De nombreuses plantes ont des vertus anti-inflammatoires, bénéfiques pour différentes affections du cheval. Elles ont un intérêt particulièrement marqué pour soulager au long cours les douleurs locomotrices du cheval, notamment les problèmes d’arthrose.

La plus connue est la célèbre racine d’Harpagophytum, mais on retrouve aussi le curcuma, souvent associé au poivre noir, la prêle, la reine des prés…

A quoi sert un anti-inflammatoire ?

Il s’agit d’une catégorie de médicaments, ainsi désignés car ils ont la propriété de calmer une inflammation. L’inflammation est une réponse naturelle de l’organisme face à une dysfonction ou à une agression. Elle présente des avantages et permet à l’organisme de se défendre mais elle est parfois disproportionnée et ses inconvénients deviennent plus importants que ses avantages. Une inflammation se caractérise localement par un gonflement, une chaleur, de la douleur, parfois de la rougeur difficile à voir sur le cheval.

En cas d’inflammation sévère mais ponctuelle, le vétérinaire vous prescrira généralement un traitement anti-inflammatoire médicamenteux de courte durée, le temps de soigner la cause de l’inflammation chez le cheval. Cela permettra notamment de gérer la douleur et l’œdème, parfois la fièvre associée à la pathologie.

Pourquoi utiliser des plantes aux vertus anti-inflammatoires  chez le cheval ?

En cas d’inflammation chronique, comme c’est le cas par exemple lors de pathologies locomotrices comme l’arthrose, la cause ne peut être supprimée. Les anti-inflammatoires médicamenteux, beaucoup plus puissants que la phytothérapie, sans ordonnance, présentent l’inconvénient d’avoir de nombreux effets secondaires à long terme.

Ainsi, à haute dose ou en cas d’utilisation prolongée, ils peuvent provoquer des ulcères gastriques ou intestinaux, ou encore des problèmes rénaux. De plus, utilisés sans avis médical sur une boiterie, ils peuvent masquer un abcès de pied et l’empêcher de mûrir.

Les plantes comme l’harpagophytum ont des effets anti-inflammatoires long terme reconnus chez le cheval. Si elles sont beaucoup moins puissantes que les médicaments, leurs effets sur le confort du cheval, en général après une cure de deux semaines minimum, sont indéniables. Les effets sont particulièrement visibles sur les douleurs articulaires du cheval. Elles ne présentent pas d’effets secondaires notables et, sauf cas particuliers, peuvent donc être utilisées en cure prolongée ou au quotidien sur les chevaux.

Votre panier
0