Drainage du foie et des reins

Drainage du foie et des reins du cheval

Les produits drainants sont très utilisés en cure chez le cheval. Ils permettent notamment d’aider à éliminer les toxines et à soulager le foie et les reins très sollicités. Ils utilisent les vertus de différentes plantes aux effets diurétiques pour faciliter l’élimination.
Vous retrouvez ici nos différents produits aux effets drainants, il en existe sous forme solide ou liquide, testé ou non pour la compétition, certains 100% naturels, chacun a ses spécificités, pour choisir en fonction des besoins de son cheval.

A quoi sert un produit drainant ?

Le drainage consiste généralement à augmenter la diurèse, c’est à dire la quantité d’urine émise par le cheval. En parallèle, celui ci boit plus, cela permet de diluer son sang et de faciliter le travail du rein. Lorsqu’il y a des toxines à éliminer, celles ci sont donc évacuées plus rapidement sans trop fatiguer le rein. On a tendance à penser que plus le cheval urine plus cela sollicite ses reins, or c’est l’inverse, le plus difficile pour les reins est de concentrer l’urine. C’est ce même mécanisme qui est utilisé lorsque l’on perfuse un cheval pour l’aider à éliminer, suite à une myosite (coup de sang) par exemple.

Les organes qui permettent l’élimination des toxines sont principalement les reins mais le foie a aussi un rôle important. De nombreux drainants ciblent également celui-ci, cette fois en lui apportant des nutriments riches en sucres (glucose, sorbitol…) ou grâce à des plantes hépatoprotectrices. L’artichaut est une des plantes reines du drainage car elle est à la fois protectrice du foie et stimule la diurèse.

Quand réaliser un drainage hépatique ou rénal de son cheval ?

On peut aider l’organisme du cheval à éliminer les toxines dans différentes situations :

  • Suite à certaines pathologies spécifiques, comme la myosite , où les toxines musculaires sont relarguées en abondance dans le sang.
  • Suite ou en parallèle à des traitements médicamenteux lourds ou de longues durée, par exemple anti-inflammatoires, pour limiter les effets secondaires sur le rein.
  • En cas de pathologie rénale ou hépatique avérée (insuffisance rénale, hépatite…)
  • En prévention, une à deux fois par an, en fin de saison de concours ou à l’entrée de l’hiver, suite à un changement alimentaire chez le cheval…

Dans tous les cas, mais surtout lors de problèmes de santé, n’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire, il pourra vous conseiller au mieux.

Votre panier
0