plante-harpagophytum

L’harpagophytum pour le cheval

L’harpagophytum est aujourd’hui une des plantes les plus utilisées en phytothérapie. Après avoir envahi les pharmacies et soulagé de nombreux humains, la voilà présente dans toutes les écuries. Mais d’où vient-elle ? Elle est réputée pour ses vertus contre l’arthrose, cependant rares sont ceux qui connaissent réellement ses propriétés et son efficacité. Est-elle adaptée pour tous les chevaux ? Y a-t-il des effets secondaires ? Retrouvez les réponses à toutes vos questions dans notre petit guide sur l’harpagophytum.

En savoir plus

Notre sélection de produits vétérinaires à l’Harpagophytum

Hargophyt

À partir de Prix 21,00 €
Ajouter au panier

Harpago+

À partir de Prix 24,50 €
Ajouter au panier

L’harpagophytum : les origines d’une plante bien connue

griffe du diable harpagophytum

Son nom complet est Harpagophytum procumbens, mais on la désigne aussi sous le nom de griffe du diable.

Elle pousse au naturel dans les déserts au sud du continent africain, notamment en Namibie, Afrique du Sud, sur des sols riches en oxyde de fer.

Elle tient son nom de son fruit, qui reste accroché au pelage des animaux, permettant de disséminer la plante dans le désert.

Cependant, c’est sa longue racine, qui puise profondément l’eau dans le sol, qui l’a fait​e ​connaître.

Elle a en effet des propriétés anti-inflammatoires naturelles.

Connue depuis la nuit des temps par les populations locales pour ses vertus sur les douleurs articulaires, elle s’exporte actuellement partout dans le monde. Elle est très utilisée en médecine humaine traditionnelle et a donc été étudiée à de nombreuses reprises.

Ses effets reconnus chez l’humain sont les suivants :

  • Antalgique sur les douleurs articulaires
  • Redonne de la mobilité aux articulations
  • Contribue à réguler l’appétit et les pics de glycémie.
  • Réduit les gaz et ballonnements.
  • Relaxe les muscles.

Les chevaux étant très fréquemment sujets aux douleurs articulaires, avec de nombreux cas d’arthrose précoce, les vétérinaires et les chercheurs se sont donc penchés sur le sujet. Les effets de l’harpagophytum chez l’humain peuvent-ils être transposés chez le cheval ?

Les bienfaits de « la griffe du diable » pour les chevaux

L’harpagophytum ayant fait ses preuves sur les humains souffrant de douleurs articulaires, la question s’est posée de l’administrer aux chevaux.

Les intérêts sont nombreux, en effet, les douleurs locomotrices sont fréquentes chez le cheval. De par son poids et son activité physique, notamment du fait de l’équitation, le cheval est sujet à de nombreuses pathologies articulaires. L’arthrose peut apparaître très précocement, séquelle d’entorse, conséquence d’un travail répété sur un sol trop dur et résonn​ant, ou en raison de pathologies de croissance.

Malheureusement, si on peut freiner son évolution, en essayant d’adapter l’activité et de préserver le cartilage, on ne peut faire disparaître les lésions osseuses installées. Les cavaliers se sont donc tournés vers les traitements permettant de gérer les douleurs à long terme. Le but est de garantir le meilleur confort au cheval pour le moins d’effets secondaires possibles.

Un anti-inflammatoire naturel efficace

L’harpagophytum possède une action anti-inflammatoire parmi les plus puissantes disponibles en phytothérapie,​ donc naturellement dans les plantes. ​Ces propriétés anti-inflammatoires sont le fait de molécules glycosides iridoïdes et de flavonoïdes contenues dans la racine d’harpagophytum. Les molécules iridoïdes fonctionnent en inhibant la synthèse de prostaglandine, ce qui bloque la réaction inflammatoire.

C’est un processus proche de celui de la plupart des anti-inflammatoires médicamenteux, ce qui explique l’efficacité de l’harpagophytum. Les flavonoïdes ont quant à eux plutôt un effet anti-oxydant, mais cela contribue également aux effets anti-inflammatoires de la griffe du diable.

Ces effets restent moins puissants que ceux des anti-inflammatoires chimiques, cependant, ils sont suffisamment importants pour que l’harpagophytum ait été classé parmi les substances dopantes par la FEI.

L’effet analgésique de l’harpagophytum

L’effet antidouleur de la racine d’harpagophytum est directement lié à son action anti-inflammatoire. En effet, les douleurs articulaires sont la plupart du temps consécutives à l’inflammation présente dans l’articulation du cheval, entrainant une synovite. Cependant, cet effet analgésique n’est du coup pas instantané.

C’est pourquoi, il est recommandé de faire des cures de plus d’un mois pour apprécier ses effets. Cela permet à l’harpagophytum d’agir progressivement pour apaiser l’inflammation articulaire du cheval. En parallèle, l’harpagophytum permet un relâchement musculaire, qui apaise les contractures souvent consécutives aux douleurs articulaires du cheval.

Le cheval apparaît visiblement plus souple, plus allant, décontracté et volontaire. Ceux qui travaillent sont plus disponibles, ceux qui souffrent de boiteries chroniques se déplacent mieux.

Un complément alimentaire idéal pour les chevaux âgés

Les douleurs articulaires ne sont pas réservées aux chevaux âgés, mais plus le cheval vieillit plus il a de risque de souffrir d’arthrose.

Les lésions ostéo-articulaires ne guérissent pas, elles s’accumulent avec le temps. Il faut donc trouver un complément articulaire qui permette au cheval de mieux les supporter.

Grâce à son action anti-inflammatoire et antalgique puissante, la racine d’harpagophytum est le complément de choix pour les chevaux vieillissants.

Il ne présente que très peu d’effets secondaires, à la différence des anti-inflammatoires, ce qui permet de l’utiliser sur de longues périodes. Cela n’empêche pas l’utilisation d’anti-inflammatoires en renfort en cas de crises douloureuses, mais sur de très courtes périodes car il majore leurs effets.

pathologie-cheval-age

Les potentiels effets secondaires indésirables de l’harpagophytum pour les chevaux

L’harpagophytum présente le gros avantage d’avoir assez peu d’effets secondaires et de contre-indications.

Cependant, il est déconseillé d’en donner de manière prolongée aux chevaux souffrant d’ulcères à l’estomac, en effet ,il peut accentuer l’acidité gastrique. Pour minimiser les risques, il est recommandé de le donner mélangé aux​ repas .

Les effets secondaires rapportés sont plutôt des troubles digestifs mineurs, comme de la diarrhée modérée ou des réactions allergiques pouvant s’exprimer de manière cutanée (urticaire).

Ces effets secondaires ne sont pas dangereux et ​plutôt rares. En cas d’apparition, il est recommandé de suspendre l’administration d’harpagophytum et de consulter un vétérinaire.

Les questions fréquentes sur l’harpagophytum

Retrouvez ici les questions les plus fréquemment posées par les propriétaires de chevaux au sujet de l’harpagophytum. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez d’autres questions.

Comment administrer de l'harpagophytum pour cheval ?

L’harpagophytum s’administre par voie orale. La dose est très faible (10 à 15 g par jour) par rapport à la ration d’un cheval, il est donc très facile de l’y mélanger. Pour les chevaux qui n’ont pas de concentrés, il est possible de le mélanger à une petite poignée de mash ou de son de blé mouillé. Il est rare que le cheval trie et refuse l’harpagophytum. Si toutefois c’était le cas, il est possible de le diluer dans un peu d’eau ou de jus de pommes et de l’administrer directement dans la bouche avec une seringue à gaver.

Quel produit à base d'harpagophytum choisir ?

Il existe de nombreux compléments contenant de l’harpagophytum. Le choix doit se faire en fonction des besoins du cheval. Il peut être utilisé pur ou couplé à d’autres plantes qui potentialisent ses effets grâce à d’autres vertus antalgiques, pour les chevaux très raides ou inconfortables (Multiflex, Hargophyt...). On choisira le complément selon les propriétés des plantes qui lui sont associées. Par exemple, pour un cheval âgé souffrant à la fois d’arthrose et de fourbure, le Releaf gold est particulièrement intéressant. Il faut éviter les compléments à base d’harpagophytum dilués dans une farine, ce qui n’a aucun intérêt thérapeutique. Moins chers, il en faut une plus grosse quantité pour avoir un effet équivalent à l’harpagophytum pur. La délai de livraison de l'Harpagophytum de chez Horse Master est de 24/48H.

Est ce que l'harpagophytum est adapté pour tous les chevaux ?

L’harpagophytum peut être administré à tous les chevaux souffrant de douleurs articulaires à l’exception des poulains. Il est déconseillé mais pas interdit en cas d’ulcères gastriques ou sur les juments gestantes. Pour les chevaux concernés, il est fortement recommandé de demander l’avis de votre vétérinaire traitant, qui pourra évaluer au mieux la balance bénéfice/risque.