Depuis quelques semaines, l’été est bien là et les températures ne cessent de grimper. Tout comme nous, les chevaux souffrent de la chaleur, alors comment protéger son cheval en cas de trés forte chaleur ? Comment concilier cheval et canicule? Il suffit de faire preuve de bon sens et d’appliquer ces quelques astuces et conseils. Ainsi le cheval ne souffrira pas des conséquences dramatiques que la chaleur peut avoir sur sa santé.

Le confort au quotidien

Si votre cheval est au pré, assurez-vous qu’il puisse s’abriter à l’ombre d’un grand arbre aux heures les plus chaudes de la journée. En cas de grosses chaleurs, le box reste le lieu idéal pour nos amis équidés. Il ne faut pas hésiter à laisser le volet du box tout juste entrouvert pour ne pas permettre à la chaleur d’entrer. Ainsi le cheval sera également protégé des insectes. En fin d’après-midi, il peut rejoindre le pré et même y passer la nuit pour profiter de la fraicheur nocturne.

Si au cours de la journée la température du cheval reste très élevée, rien de tel qu’une petite douche pour lui offrir un moment de bien-être et de détente.

L’hydratation

Veiller à ce que son cheval s’hydrate bien est une priorité en été.

En moyenne un cheval boit entre 20 et 40 litres d‘eau par jour.

En cas de grosses chaleurs ce chiffre peut doubler et atteindre les 80 litres. Qu’ils soient au box ou au pré, les chevaux ont besoin de pouvoir s’hydrater à volonté, il faut donc s’assurer que votre compagnon à quatre jambes dispose de bien plus d’eau que le reste de l’année. Malgré les fortes chaleurs et une sudation importante, certains chevaux ne s’hydratent pas suffisamment. Vous pouvez alors leur proposer une pierre à sel. C’est une solution efficace que vous pouvez appliquer facilement. Lécher le sel incitera le cheval à s’abreuver davantage et préviendra les risques de déshydratation.

L’effort

En plein été, mieux vaut ralentir le rythme de travail avec votre monture. Les températures élevées cumulées à l’effort pourraient mettre la santé de votre cheval en danger. L’idéal est de faire des séances plus courtes et aux heures les moins chaudes. Il est conseillé de préférer le manège à la carrière. L’été c’est aussi l’occasion de partir en balade pour se rafraichir dans les sous-bois.

En cas de concours en période estivale, le cavalier ne doit pas oublier le bien-être de son cheval avant et après son passage. Il peut prendre avec lui une éponge et un seau d’eau afin de rafraîchir régulièrement sa monture. Après un effort intense, il est recommandé de doucher à plusieurs reprises le cheval tout en le faisant marcher entre deux douches.

La crème solaire

Et oui nous parlons toujours de chevaux ! Certains équidés ont la peau plus sensible ou plus exposée que d’autres et doivent être protégés des UV. Les rayons du soleil représentent un danger, et peuvent entraîner des pathologies cutanées parfois très longues à éradiquer. Vous pouvez appliquer de la crème solaire indice 50 sur le bout du nez et les balzanes.

Cheval et canicule: danger !

En appliquant ces conseils, vous éviterez à votre cheval des problèmes de santé graves liés à la canicule. Le cheval est un animal fragile qui supporte mal la chaleur.

Risque de déshydratation :

deshydradation-cheval
L’eau représente 70% de la masse d’un cheval. En cas de déshydratation, le cheval puise dans les réserves de son organisme. La première de ces réserves est l’eau stockée dans le tube digestif (estomac, intestins, caecum…). Le contenu du tube digestif (futurs crottins) devient alors plus sec, et donc plus dur et difficile à évacuer. Le transit ralentit jusqu’à pouvoir entraîner des coliques, pouvant être très graves selon l’avancée de la déshydratation.

En cas de déshydratation brutale, l’eau du contenu digestif ne suffit pas toujours. Les reins sont alors les premiers organes en souffrance. Ils peuvent ainsi subir des lésions parfois irréversibles si la réhydratation est trop tardive.

A lire aussi : La colique chez le cheval, c’est quoi au juste ?

Le coup de chaleur :

Cela ne concerne pas que les chiens enfermés dans une voiture en plein soleil ! Les chevaux ne sont pas épargnés en cas de forte chaleur avec un taux d’humidité élevé. Un travail trop intensif pour l’animal par rapport aux conditions climatiques participe au mauvais état de santé du cheval. Il ne parvient alors plus à réguler sa température corporelle à 37°C et elle peut monter jusqu’à plus de 41°C. Il s’agit d’une urgence vitale.

Prendre le large

Et pour ceux qui ne souffrent pas encore des grosses chaleurs et qui n’ont pas besoin de gérer cheval et canicule, profitez de la fraicheur de votre région pour prendre l’air avec votre cheval lors d’une balade en bord de mer ou encore d’une baignade. En Bretagne c’est même une tradition, tous les étés les les chevaux prennent l’eau lors de la célébration des pardons, pour le plus grand plaisir de leurs cavaliers.

A lire aussi : Pourquoi mon cheval maigrit ?

L.C

La sélection de produits de notre vétérinaire

Accéder à la boutique

  • mon cheval est fatigué

Pourquoi mon cheval est fatigué ?

28 août 2017|0 Comments

La fatigue est l’un des premiers symptômes pour de nombreuses pathologies. Mais un cheval qui semble abattu peut simplement avoir chaud ou être déstabilisé par un nouvel environnement, ce n’est souvent [...]

  • maladies du poulain

Les maladies du poulain

11 août 2017|0 Comments

En cette fin d’été, les poulains grandissent au pré. De plus en plus agiles sur leur 4 jambes, ce premier été est pour eux celui des découvertes. Mais le moment du poulinage reste une [...]

Cet article vous a plu ? Vous pourriez aussi aimer…